Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Francais > Classe Culture artistique (5ème5) : Rencontre avec la comédienne Marion (...)
Par : giroux v
Publié : 9 novembre 2015

Classe Culture artistique (5ème5) : Rencontre avec la comédienne Marion Verstraeten


Nos impressions à la sortie du spectacle le mardi 3 novembre...


"Moi j’ai aimé la voix du personnage de la petite fille : l’actrice aspirait des bouffées d’hélium et cela modifiait sa voix ! Et le garçon de 4ème qui faisait peur à l’autre en jouant la "racaille" était trop drôle." (Gokhan et Muhamet)


Qui est Marion Verstraeten ?


L’actrice qui est venue de Paris pour travailler avec la classe nous a d’abord parlé de son parcours : elle a commencé le théâtre au lycée et à 16 ans elle a choisi l’option théâtre. Ensuite elle a fait le Conservatoire pendant 10 ans et elle s’est engagée dans une carrière. Cela fait dix ans que c’est son travail : elle a participé à une vingtaine de spectacles.


Dans le spectacle qu’on a vu et qui s’intitulait "J’ai trop peur", Marion jouait le rôle d’un adolescent qui se nommait Francis. Marion nous a expliqué que le metteur en scène David Lescot avait l’habitude de prendre des jeunes femmes pour ses rôles masculins parce que ses actrices sont fines et menues, sans formes et que leur voix est assez douce pour imiter celle d’un ado. (Varda, Chloé, Destie)


L’atelier de pratique artistique du jeudi 5 novembre :


En tant que "classe culture" nous bénéficions d’un accompagnement par une comédienne tout au long de l’année. Le jeudi 5 pendant trois heures, nous voilà partis pour un atelier loufoque fait pour nous familiariser avec le théâtre. Cet atelier a été physique : on a fait un jeu où la règle était de se passer l’énergie en disant "swift", de la bloquer en disant "bop", de l’éviter en disant "hold on". On y est arrivés assez difficilement ! 


Dans l’ensemble, l’atelier était assez formidable car à la fin nous avons dû créer une petite prestation théâtrale devant le public. (Mohamed, Samir)


Les élèves devaient occuper tout l’espace et accomplir des actions comme "marcher sur du sable très chaud", "glisser sur de la glace".


Un autre jeu nous a fait travailler notre mémoire et a permis de mieux nous connaître : nous devions dire notre prénom et y associer un geste et notre voisin devait répéter notre nom et notre geste et y ajouter son nom et inventer un autre geste qui le représentait. (Chloé, Lou, Léane, Lola)


Enfin on a dû improviser une scène : il s’agissait de la suite du spectacle que nous avions vu : imaginer la visite du collège par notre héros accompagné par un plus grand. Pour certains c’était compliqué : il fallait rester sérieux, ne pas rigoler, être inventif, ne pas regarder le public, ne pas lui tourner le dos surtout ! Mais cela s’est bien passé ; c’était assez réaliste. L’ado au courant de la vie de collégien était sûr de lui alors que le futur sixième était timide, la tête baissée ! (Suleyman, Yanis, Mushrif, Fouaz)


Les différents métiers du spectacle :


Marion nous a aussi parlé de tous les participants à un spectacle de théâtre : il n’y a pas que les comédiens !


D’abord le metteur en scène qui donne vie au texte et qui choisit comment vont le jouer les comédiens ; puis le créateur sons et lumières : ici il mettait du bleu quand la scène était sensée se passer à la mer et du jaune pour le soleil quand le héros bronzait. On trouve aussi les maquilleuses et les costumières : Francis était vêtu d’un jean large, d’un sweat à capuche et de baskets pour jouer l’ado un peu "racaille". Le décorateur avait crée une large table de bois ; c’était le seul décor. La particularité de cette table était d’être escamotable avec des trappes. Enfin il ne faut pas oublier toutes les personnes qui s’occupent de vendre le spectacle à des salles, qui en font la publicité, qui vendent les places... (Valentin, Cassandra, Swan, Corentin)


Au final, une bonne première expérience ; "je n’ai pas été déçue" nous a dit Léane. Le prochain atelier aura lieu le 11 janvier. D’ici là Marion nous a demandé de réfléchir à des sujets dont nous aimerions parler pour en faire un spectacle nous-mêmes !


 

JPEG - 7.4 ko


 

JPEG - 6.4 ko
JPEG - 7.3 ko