Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Francais > La philosophie s’invite au collège
Par : giroux v
Publié : 27 novembre 2015

La philosophie s’invite au collège


Pas facile, facile, mais tout le monde a tenu bon !


Il est vrai que le sujet était intéressant : il s’agissait de se demander si "Réussir sa vie, c’était posséder sa Rolex à 50 ans" comme avait dit certain publicitaire de renom (Jacques Séguéla).


En faisant appel aux philosophes de l’Antiquité - Platon et Aristote- Yann dall’Aglio a essayé de montrer ce qu’était le fait d’être heureux dans la vie. Pour certains c’est posséder de l’argent, avoir du pouvoir : mais notre conférencier nous a montré que tout cela angoissait, privait l’être humain de sa sérénité puis qu’il cherche toujours a posséder plus, à diriger encore et toujours ! Donc finalement être heureux serait plutôt se débarrasser de ces angoisses et chercher une sérénité.


Par des exemples concrets - la scène d’embouteillage, le footing du dimanche matin...- Yann dall’Aglio a tenté de pousser les collégiens à faire confiance au temps qui passe, à s’entêter, à ne pas se décourager trop vite et à s’investir à fond dans les choses qui leur plaisent : "Une chose a de la valeur à partir du moment où je m’investis pour elle".


Ce n’est donc pas l’argent qui donne de la valeur ! C’est vrai que grâce à l’argent, on domine les autres, on fait plier toutes les volontés mais celui qui le possède perd toute tranquillité : il cherche toujours à posséder autant ou plus et c’est ce qui l’inquiète.


Au final, Yann dall’Aglio nous a surpris en nous parlant de "l’éthique du ratage" : oui, être un homme, c’est pouvoir aussi rater sa vie dans la mesure où réussir sa vie c’est trop ambitieux. La vie est trop remplie d’imprévus, d’aventures. Tout maîtriser est impossible et donc on ne peut véritablement pas réussir sa vie ; on va plutôt réussir des moments, des étapes.


D’autant que "rater", c’est aussi ouvrir d’autres perspectives donc pas si négatif que cela !


Au final, si on ne peut pas réussir sa vie, on ne peut pas la rater non plus !!!


D’intéressantes réflexions pour nos troisièmes qui commencent à réfléchir sérieusement à leurs projets d’orientation !