Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Francais > Parcours de vie
Par : giroux v
Publié : 3 février 2016

Parcours de vie


Une sensibilisation aux épreuves traversées par les SDF : rencontre avec Ranzika Faïd, créatrice des Mobil’douches.


 


 Le jeudi 28 janvier, dans le cadre du projet « Parcours de vies » mené depuis septembre avec la classe et les éducateurs de l’ACESM, les 3èmes7 ont rencontré celle qui eut un jour l’idée d’offrir aux SDF un moment d’hygiène.
« En 2006, une étude sur les besoins des SDF montrait que leurs attentes concernaient le fait d’avoir un toit, celui de pouvoir se nourrir mais aussi le besoin d’être propre. J’ai donc pensé à leur proposer un moyen plus simple que les douches publiques. C’est moi, qui dans mon camion, suis venue à eux, pour leur proposer un moment d’hygiène » explique tout d’abord Ranzika Faïd.


 


Tout de suite les questions d’argent sont apparues dans les demandes des élèves :
Combien vous a coûté votre premier mobil’douche ?
Il a fallu compter 20 000 euros : 10 000 euros pour l’achat du camping-car d’occasion, dans le Bon Coin, puis 8800 euros pour l’aménagement d’une douche et d’un coin pour la toilette et enfin 1200 euros de marquage.
Comment avez-vous trouvé cet argent ?
Des entreprises m’ont aidée ; puis trois députés ont pris sur leurs fonds de réserve pour m’aider, et c’était parti !


 


Des questions plus personnelles sur ses liens avec les SDF, qu’elle voudrait qu’on appelle « hommes » et « femmes » tout simplement, sur les situations délicates qu’elle a eu à traverser car le monde de la rue reste violent et très dur. Ranzika Faïd, avec franchise, naturel et vivacité a répondu sans langue de bois. Elle a même évoqué son début de vie très difficile mais c’était pour insister sur le fait qu’aujourd’hui, elle est très heureuse et qu’elle vit bien. Sans misérabilisme et avec un brin de provocation pour essayer de faire réagir les élèves, un peu déroutés par ce franc-parler, elle a tout dit !


 


Des projets ? Mais elle fourmille de nouvelles idées ! « D’autres mobil’douches en Europe, un court-métrage, des applications pour les SDF… » et bien d’autres dont nous aurons certainement des nouvelles prochainement.


 


Une nouvelle rencontre intéressante pour nos élèves, qui les a obligés à se décentrer, à ouvrir les yeux sur d’autres réalités de leur quotidien. La pugnacité de Ranzika Faïd, son allant, sa joie de vivre aussi ont pu faire réfléchir quelques-uns de nos adolescents qui, en pleine période d’orientation, peuvent ainsi s’autoriser à inventer des projets innovants !